Présentation du séminaire de recherche organisé par La fabrique des Territoires Innovants

Alors que l’injonction au collaboratif traverse la plupart des champs sociaux (entreprises, urbanisme, territoire), et que les recherches et récits d’acteur.rice.s s’accordent pour conclure que l’injonction à la collaboration ne suffit pas à la créer, les mécanismes permettant sa mise en œuvre sont assez peu explicités. Le collaboratif renvoie par ailleurs à un champ de théories et de pratiques encore instables.

Le nouvel engouement suscité par l’« innovation sociale », souvent associée aux pratiques collaboratives, fait resurgir d’anciens questionnements de recherche, qui se sont notamment posés dans les milieux coopératifs et participatifs, autour des formes de l’action collective : Quelles nouvelles pratiques de l’action collective ? A quels besoins et enjeux contemporains vient répondre cette vague collaborative ? Comment cette dernière participe-t-elle de formes de réagencements des pouvoirs ? Comment fédérer des acteur.rice.s aux intérêts divergents ? Enfin, quelles méthodologies de recherche adopter et quelle est la place des chercheur.se.s dans ces processus ?

Afin d’apporter des éléments de réponse à ces interrogations, ce séminaire propose d’analyser les variantes dans les usages et acceptations de ce terme dans divers champs théoriques et pratiques. Nous proposons ainsi de faire dialoguer réflexions théoriques et études de cas, en interrogeant les processus de collaboration au regard d’expériences de terrain diverses (SCIC, consortium, entreprises libérées…) et de modèles plus anciens (associations, SCOP, GIE …).

Les champs de la coopération, de la participation et de la collaboration recouvrent des domaines d’application différentes, mais se recoupent dans leur objectif d’impliquer différentes sortes d’acteurs dans des processus communs. En croisant les apports de différents champs de recherche (management, sciences sociales, sciences économiques…), ce séminaire proposera différentes entrées pour appréhender l’objet complexe de la collaboration, ses conditions propices, ses gains, ses défis. Au travers des études de cas, les chercheur.se.s seront également invité.e.s à réfléchir sur leur positionnalité dans la récolte des données, leur analyse et interprétation : peut-on étudier la collaboration sans collaborer avec ses sujets ? Ce séminaire sera l’occasion de faire un état des lieux des recherches en cours sur les théories et pratiques autour de la collaboration.

Pour participer aux séances, vous pouvez vous inscrire via ce formulaire.

Pour toute question, écrivez nous : contact [at] territoiresinnovants.org